2013

2013
A Bégaar, la réception des vœux municipaux constitue un parcours initiatique exceptionnel...

Difficile de comprendre dès qu'on pénètre dans la salle finement décorée par Michèle Sangla, pourquoi 150 chaises sont là, installées devant un grand écran et vous invitent à prendre place. Et si vous n'arrivez pas assez tôt comme beaucoup de Bégaarois ce dimanche 6 janvier 2013, il y a du monde qui reste, debout, au fond de la salle. Puis entrent en scène Alain Labarthe et son Conseil municipal pour un tour complet de la commune, images à l'appui, confortées de moult commentaires et anecdotes. Top départ, il est 11 heures ! Voilà que commence la rétro de 2012. D'abord, le maître de cérémonie détaille l'utilisation de la contribution annuelle. Sur 100 euros versés par le Bégaarois, un tiers finance les charges de personnel, 15 euros sont affectés au remboursement d'emprunts... Allez, fini les chiffres, entrons dans le vif du sujet. 2012 aura été une année de tous les chantiers. Le premier volet de replantation de la forêt de pins et de peupliers programmée sur quatre ans, entretien et nettoyage. L'idée force : préparer l'avenir pour qu'il y ait du bois à vendre par les générations futures.

Le volet majeur restera sans nul doute, la dernière tranche de travaux de sécurité aux abords de l'école dont les travaux débutés en juin se sont achevés pour la rentrée de septembre et ont été inaugurés dans la foulée. Pour la centaine d'enfants et leurs parents, c'est une belle réalisation. L'école constitue un pilier majeur pour l'avenir du village où 1 110 habitants résident.

Semaine scolaire...

La commune réfléchira en concertation avec les enseignants et les parents à l'aménagement de la semaine scolaire. Une réflexion qui, inéluctablement a précisé le maire, aura des conséquences financières sur le budget. Un arrêt à la cantine, histoire de présenter le personnel et la toute nouvelle recrue, Cécile Linxe et on repart vers la zone multi-sports du Basta et ses superbes aménagements. Puis le chef d'équipe municipale donne quelques perspectives, notamment sur la zone du Tucats qui prend forme avec l'aide de la Satel et sortira sous la houlette de Jean-Pierre Poussard en 2013. Solair Direct travaille sur le projet de ferme photovoltaïque tandis que les élus réfléchissent au réaménagement du presbytère en un salon de coiffure et un logement... Du travail sur la planche pour 2013 et plus encore... depuis l'achat de la maison de l'abbé Philippe !

(S-O du 15/01/2013 - D.U. )